AXOS 
8 RUE DE MOUZAIA

75019 PARIS

01 44 69 89 89

Vous avez besoin de conseils personnalisés ? Des agents experts vous guident dans vos choix sur toute la France

La basse-vision

La "basse vision" est le terme utilisé pour désigner le handicap visuel modéré ou sévère non améliorable par médicament, lunettes, lentilles ou intervention chirurgicale.

 

On parle de basse vision lorsque, après correction :

  • l’acuité visuelle est inférieure à 3/10ème et supérieure ou égale à 1/20ème

  • le champ visuel est inférieur ou égal à 20°.

Certaines maladies du vieillissement, certaines malformations congénitales, certains types de diabète ou de traitements de longue durée et des atteintes du nerf optique peuvent entraîner des situations de malvoyance.

 

Il existe des aides visuelles permettant aux personnes atteintes de malvoyance d’optimiser leurs capacités visuelles restantes afin d’accomplir plus facilement des activités de la vie quotidienne (loupes, vidéo-agrandisseurs, logiciels …). Certaines peuvent être prises en charge (Sécurité Sociale, Conseil Général, Mairie, complémentaires, caisses de retraite ou de prévoyance, SVA).

Circuits possibles en basse-vision

  • Les Ophtalmologistes :
    Médecins spécialisés dans le traitement des maladies de l'oeil et dans la correction des troubles de la vision. Ils sont à consulter avant toute chose pour établir un diagnostic, un pronostic et un traitement médical ou chirurgical. Les conclusions du médecin servent de base à l'action des autres professionnels.

  • Les Orthoptistes :
    Les orthoptistes peuvent dans certains cas aider le patient à "voir autrement", c'est-à-dire à utiliser au mieux la vision restante, en optimisant le mouvement et l'orientation des yeux, par des exercices de rééducation adaptés à chaque cas.

  • Les Opticiens :
    Les Opticiens peuvent vous faire essayer différents systèmes optiques grossissants, de la simple loupe au vidéo-agrandisseur informatique.

  • Les autres professionnels :
    Les instructeurs en activité de la vie journalière et les ergothérapeutes peuvent faciliter vos gestes quotidiens par différentes techniques et matériels.Les instructeurs en locomotion peuvent vous aider à vous déplacer à l'extérieur. Les psychologues : pour vous assister et vous écouter.

Défauts visuels les plus courants

Vision normale

L'image ci-contre représente une vision sans problème.

Cataracte

La cataracte est une zone opacifiée de l'oeil, qui gêne la vision. Les cataractes peuvent être provoquées par un durcissement naturel du cristallin chez les personnes âgées, ou peuvent être la conséquence de lésions oculaires (dues à la chaleur ou à d'autres rayonnements). En général, la cataracte est indolore, mais la baisse visuelle qu'elle entraîne est problématique. Aujourd'hui, on peut opérer des patients atteints d'une cataracte sans qu'il soit nécessaire de les hospitaliser.

DMLA

La dégénerescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est une maladie dégénérative rétinienne chronique, évolutive et invalidante, qui débute après l'âge de 50 ans. 


Elle atteint de manière sélective la macula en provoquant une dégénérescence des cellules visuelles rétiniennes.

Glaucome

Le glaucome est un trouble oculaire caractérisé par une atrophie de la rétine, une pression anormale dans l’œil et un durcissement des tissus oculaires. Le glaucome peut être une cause de cécité.

Rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique consiste en une atteinte rétinienne survenant dans le cadre d'un diabète. Les vaisseaux sanguins qui alimentent la rétine sont susceptibles d'être endommagés. Ils peuvent fuir, se dilater ou développer des ramifications.

Au fur et à mesure de son développement, cette maladie peut entraîner une vision voilée, des tâches aveugles et des corps flottants. Les corps flottants sont de petites tâches qui flottent dans le champ de vision.

Si elle n’est pas traitée, une rétinopathie diabétique risque de conduire à la cécité. Il est important que les personnes diabétiques effectuent des examens ophtalmiques réguliers.